Un crédit est une mise à disposition d’argent sous forme de prêt, consentie par un créancier (prêteur) à un débiteur (emprunteur). Pour le créancier, l’opération donne naissance à une créance sur l’emprunteur, en vertu de laquelle il pourra obtenir remboursement des fonds et paiement d’une rémunération (intérêt) selon un échéancier prévu. Pour l’emprunteur, qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un particulier, le crédit consacre l’existence d’une dette et ouvre la mise à disposition d’une ressource financière à caractère temporaire. Le crédit est un contrat par lequel le créancier (d’une obligation de paiement d’un prix, issue de n’importe quel contrat) consent au report de l’exécution de sa prestation (paiement de sa dette) par le débiteur. Juridiquement, l’obligation de paiement est affectée d’un terme1.Si, techniquement, le crédit ne doit pas être confondu avec le prêt, juridiquement, les deux sont équivalents. Le prêt repose certes sur le mécanisme du crédit (puisque l’obligation de restitution est assortie d’un terme), mais tout crédit n’est pas un prêt (puisque le crédit au sens strict, c’est-à-dire le mécanisme du crédit, qui n’est pas assimilable à un contrat de financement, ne suppose pas la remise d’une somme d’argent par le créancier). Ce point n’a pas d’application en droit ; les deux termes sont très souvent employés l’un pour l’autre, s’agissant de sommes d’argent, sans incidence sur la bonne compréhension des opérations. Ni le Code de la consommation ni le Code monétaire et financier n’introduisent de différence entre prêt et crédit. Wikipédia

Lire la suite